real-estate-tag-line

On est tous responsables de nos croyances

On est tous responsables de nos croyances.

On se demande pourquoi devons-nous vivre toute cette souffrance, toute cette dualité, toute cette séparation, cet enfermement, ce rêve éphémère, cette matrice quantique, tous ces concepts, archétypes et autres conditionnements, en gros toutes ces histoires ? En fait, il est normal qu’il en soit ainsi, avant de recevoir la vérité qui libère de tout enfermement et de tout ce qui l’alimente, nous devons vivre l’apprentissage, en faire l’expérience avant de pouvoir renaître des cendres de l’enfermement. Tant que l’être alimente l’illusion, car on parle bien de l’illusion. On va me dire, pourtant la souffrance est bien réelle, ainsi que la maladie, la mort. On me dira que le corps, ainsi que tous les corps subtils sentent et ressentent toute cette souffrance, l’âme en porte toutes les blessures. Ne pas chercher la cause de votre souffrance, cela vient de votre ignorance, de votre aveuglement. En cet instant, vous ne vous rendez pas compte que vous ne faites qu’alimenter votre réalité, peu importe comment vous êtes avec vous-même et ainsi avec les autres, le fait que tout est votre création. Vous aurez beau crier, critiquer, blasphémer les autres pour votre souffrance, cela reste votre adhérence à l’enfermement. On peut critiquer, même condamner, juger, quelqu’un à la chaise électrique, où agir de différentes façons pour irradier le mal ou quoi que ce soit. La mort n’existe pas. Croyez-vous que c’est votre seule manifestation dans ce monde, si je peux m’exprimer ainsi.

On peut se prendre pour qui on veut, on peut canaliser d’autres êtres qui ont marqué l’histoire de cette humanité, qui a alimenté les histoires, qui ont pris une grande place dans la conscience collective, voire universelle et quantique. Peu importe à quoi vous êtes rattachés, liés à tout ce qui compose l’enfermement, c’est continuer à alimenter l’illusion de dualité et de séparation, à croire que la souffrance est bien réelle, que la mort existe, que l’esprit continue son chemin. Il est drôle de constater comment toutes ces faussetés continuent à alimenter l’illusion, l’enfermement, créant ainsi une réalité ou des réalités illusoires qui font qu’éloigner de ce que nous sommes de toute éternité. On croit que l’on est assujetti au temps, à l’espace et aux dimensions, que nous sommes au bon endroit. Dans un sens nous sommes toujours dans l’enfermement, quel que soit le temps, l’espace et dimension que l’on se retrouve à vivre l’expérience, tout en faisant l’apprentissage.

Vous constaterez que mon cœur unifié a beaucoup de choses à dire en cet instant. Je suis moi-même une illusion, tout à ce que je crois dans l’enfermement est illusion. La souffrance que je crois avoir est aussi une illusion, comme il en est de cette croyance que nous vieillissons, que nous prenons de l’âge avec les années et notre corps nous le fait refléter. Mais tout ça n’est que pure illusion, tout ça n’est que la conséquence de l’enfermement. On croit mourir pour ensuite renaître et ainsi continuer à cheminer, à vivre d’autres expériences afin d’arriver à l’illumination. Mais tout ça n’est que le fruit de l’enfermement, tant que vous croyez être ceci ou cela, on est tous responsables de nos croyances. Pourquoi ? Pour la simple raison que l’enfermement est une croyance, n’est qu’illusion. Où est la vérité, où se trouve la réponse à toutes ces interrogations, à toutes ces questions que l’on se pose, en tant que présence dans cet enfermement. On est victime de notre propre ignorance, on essaie de voir, mais tout nous rattache à l’enfermement. On ne voit bien qu’avec les yeux du cœur, qu’est-ce que cela veut bien dire ?

Comme je le dis, et cela je ne le dis pas avec mon mental, ni même avec la conscience, je le dis pour la simple raison que je l’ai vécue, j’ai cette connaissance, non pas pour alimenter l’enfermement, l’illusion, mais bien pour le dissoudre, de le consumer, de le transcender, en traversant toute illusion afin d’être ce que nous sommes de toute éternité, cette présence éternelle. Vous aurez beau faire quoi que ce soit envers cet enfermement, juger, tuer, quels que soient les pires actes commis envers vous-mêmes où envers qui ou quoi que ce soit, cela ne fait que vous garder dans l’enfermement, dans l’illusion, dans votre conception de la réalité. Comprenez-vous que tout est illusion . Que rien n’existe vraiment, que la seule chose qui est au-delà de tout, est la présence éternelle qui fait de nous des êtres éternels. C’est votre ignorance, votre égarement qui fait de vous ce que vous êtes en cet instant, peu importe vos histoires, votre état d’être, quelle que soit votre intelligence, vos dons, vos aptitudes, ce qui vous différencient des autres, n’est que pure illusion. La seule vérité est celle-ci, nous ne sommes pas assujettis au temps, ni à l’espace, ni à aucune dimension, à quoi ou à qui que ce soit qui vient de l’enfermement. Nous sommes éternels et nous sommes la présence éternelle qui transcende toute illusion, consumant tout par amour.

Réalisez-vous qu’on est victime de nos croyances, de ce que nous croyons être . Et que cela ne fait que concrétiser cet enfermement, dans laquelle on se retrouve fragmenté, dispersé dans la matrice quantique à croire que l’on est qu’une conscience. Tout ça est le fruit de l’enfermement, des histoires, des concepts, des archétypes ou autres. Cela paraît bien réel dans l’enfermement, ainsi tout ce qui se passe au point vue quantique et multidimensionnel. En fait, tout est illusion, nous le sommes tous dans cet enfermement, à croire que l’on a quelque chose à apporter, à avoir une mission quelconque, qu’importe tout n’est que fausseté, qu’illusion, nous créant tel que nous sommes dans cet enfermement avec toutes les autres réalités. Qu’en fait, nous sommes victimes de notre enfermement, nous ne sommes rien d’autre que la présence éternelle. Pourquoi cette réalité et toutes les autres, c’est que nous avons oublié que nous n’avons besoin de rien pour être, ni de temps, ni d’espace, ni aucune dimension pour être la présence éternelle qui ne connaît aucune souffrance, aucun manque, ni la mort, ni la conscience, car nous sommes au-delà de toute illusion. l’amour et la joie éternelle, faisant de nous des êtres de lumière qui transcendent, consument tout par la lumière de l’amour.

Libre à chacun d’être victime de ses propres illusions ou bien d’en sortir afin d’endosser la lumière éternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 weeks ago

Jean Marc Henry

Être une femme n'est pas seulement une histoire biologique .être une femme c'est un sacerdoce.

On naît pas FEMME, on le devient!

Oui on le devient au fil des coups de la vie ,au fil des épreuves,au fil des sacrifices.
La nature même donne de lourdes responsabilités aux filles et il n'y a que celles qui se forgent un esprit de guerriere et qui ont une capacité à relever tous les défis qui deviennent des FEMMES.

Mes chères soeurs usez de tous les moyens pour garder votre dignité,votre tendresse ,votre distinction malgré les turpitudes de la vie car c'est là la marque des femmes de valeur.

Un être qui donne vie ne saurait être autre qu'une personne distinguée qui garde la tête haute même dans les moments de turbulences.

Vous portez le poids de l'humanité sur vos frêles épaules qui en réalité sont plus solides que le roc.
Que chaque jour qui passe soit une occasion pour vous de montrer vos qualités.

Restez dignes !
Restez gracieuses!
Restez fortes et belles !

Continuez de nous apporter cette étincelle qui ébloui l'humanité toute entière. Prenez conscience du rôle primordial que vous jouez pour l'équilibre de la nature et assumez le fièrement !

La femme est un miracle pour l'humanité . Par elle vient la vie, sans femme l'humanité s'arrête .

#8Mars
... See MoreSee Less

View on Facebook

3 weeks ago

Jean Marc Henry

Tu dois devenir l’homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même.

Au premier obstacle sérieux, qui nous oblige à aller au fond de l'âme et de l'être, nous nous apercevons que l'union parfaite et totale entre les hommes est impossible.

Rien n'est impossible à celui qui a bon coeur
... See MoreSee Less

View on Facebook