real-estate-tag-line

Le jour où j’ai décidé de m’installer au Maroc

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

Je m’appelle Jean Marc henry, et j’ai eu la chance de voyager à travers le monde pour des raisons professionnelles. Iraq, Syrie, Egypte, Yémen, Russie, Congo, Gabon, Sud Soudan, Nord Soudan, Nigeria, Tanzanie, Ouganda, Somalie ….  la liste est longue et je n’écris pas ici pour en donner les détails.
Un jour, je reçois l’opportunité de visiter le Maroc. Dès mon arrivée, je découvre un pays chaleureux et  je rencontre un peuple qui me guide sur la route sans même me connaître, comme si j’étais déjà un ami.
Un peu plus tard, une de mes connaissances m’invite à Marrakech pour un match de football (Raja de Casablanca contre le Bayern de Munich).  Moi qui ne suis absolument pas un amoureux du football, je me dis néanmoins « pourquoi pas », voyant là une occasion de découvrir Marrakech et ses couleurs.
J’arrive donc dans ce stade rempli d’une foule incroyablement survoltée.  Je fais la queue, comme tout le monde, c’est interminable mais l’ambiance vaut réellement l’attente, digne des plus grands stades.
Une fois installé, j’attends le début du match avec impatience car j’ai hâte de visiter Marrakech et surtout d’aller dîner J.  Soudain, un mouvement de foule attire mon attention et j’aperçois un cortège de voitures et motos, toutes sirènes hurlantes. La foule acclame, je ressens d’ici la  joie dans le cœur de ces spectateurs si enthousiastes … Curieusement, le match ne semble plus avoir la moindre importance, mais toute l’attention et l’engouement sont désormais captés par une seule et même personne, un homme, qui entre avec noblesse et humilité sur ce stade dans le délire général.

Je ne comprends pas tout ce qu’il se passe, j’entends et je vois seulement des milliers de personnes avec le cœur en fête qui crient l’amour …POUR LEUR ROI.
Mais quel spectacle de grandeur! C’est la première fois de ma vie que je regarde un tel honneur à travers les yeux d’un peuple !
Je suis rentré à Rabat avec des milliers de questions au fond de moi. Moi qui côtoie Chef d’Etats, Ministres Conseillers d’Etat, Chefs des Armées, Généraux, Princes, Scheiks… je n’avais jamais vu cela ailleurs. J’en tire une conclusion : lorsqu’un Roi est proche de son peuple, celui-ci lui donne tout son amour. J’en ai même entendu certains affirmer qu’ils donneraient leurs vies pour leur Roi…
Quelle grande leçon que donne ce Roi à ce monde!  Il est celui que l’on appelle « le Roi des pauvres » car les foules entières se lèvent sur son passage. Et je comprends aujourd’hui pourquoi.
Je ne suis pas Marocain mais quand une terre vous accueille ainsi, vous lui devez le respect.  Quand un peuple vous sourit, vous lui devez le sourire. Et surtout, quand un  pays a  un Grand Roi respecté et aimé de tous, vous lui devez allégeance.

Jean Marc Henry

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

34 thoughts on “Le jour où j’ai décidé de m’installer au Maroc

    1. JeanMarcHenry Post author

      Merci à vous pour votre commentaire qui me va droit au cœur, d’autant plus que c’est le premier sur ce site 😉 .
      Jean Marc Henry

      Reply
  1. Hicham

    Je n’ai jamais été tenté de poster un commentaire, mais vos paroles, qui respirent la sincérité, me poussent vers l’exception.
    Je réitère donc ce que disait MANAF, considerez vous chez vous au Maroc. Je suis fier que cette expérience au Maroc, ait manifesté autant de sentiments chez vous au point de les crier si fort.
    Bien cordialement
    Hicham

    Reply
  2. marocain et fier

    cher Monsieur Jean Marc Henry,il y a un adage qui dit: celui qui fréquente ou côtoie un peuple quarante jours devient des leurs,mais pour nous chaque personne qui foule le sol de notre patrie est des nôtres,dans vos excursions dans notre pays,vous aurez pu remarquer qu’une personne étrangère parmi nous,est respecté et même je peux vous affirmer que cette personne peut pousser n’importe quelle porter,entrer et elle sera accueillie comme il se doit,vous avez cher Monsieur Jean Marc Henry décrit notre pays d’une façon merveilleuse et remarquable,acceptez cher Monsieur mes sincères remerciements et toute ma gratitude,tout en vous souhaitant un agréable et bon séjour parmi nous
    cordialement votre

    Reply
  3. Aziz

    Merci pour votre témoignage cher Monsieur que je peux qualifier d’objectif, pour la simple raison qu’il reflète fidèlement le ressenti de la majorité des Marocains quoiqu’on publie ailleurs.

    Reply
  4. Yassmine

    C’est tellement beau d’entendre ces phrases que je suis sûr qu’il sortent du coeur soiyez certain monsieur que vous soyez le bienvenue chez le Maroc ?

    Reply
  5. musulmane marocaine

    bonjour Mr Jean marc Henry

    merci pour votre article bien suuuur on aime beaucoups notre roi que dieu le garde pour nous tous …vous avez decouvert le maroc mais que quelques regions il faut vraiment faire un tour au sahara marocain c’est tres beau à voir aussi les montagnes la region de la ville ifran en plus de tout ça il faut decouvrir l’islam surtout au maroc vous allez vraiment vous epanouir …..bien venue au maroc

    Reply
  6. EL YOUSSOUFI Jamal

    Salut M. Jean Marc Henry,

    Je suis trés humé par vos mots.
    C trés touchant, de Déclarer ses sentiments profonds et annoncer des vérités avec transparence et sagesse.

    Je vous remercie bcp et vous êtes le bienvenue au Maroc.

    Bonne continuation.

    ELYOUSSOUFI Jamal

    Reply
  7. Kaneki

    Ton texte m’a émue, à proprement parler. Je dois avouer que dès que j’ai lu la première phrase du deuxième paragraphe, j’ai ressenti les larmes couler. Le fait de voir un étranger parler ainsi d’un pays/peuple qu’il connaît à peine me touche tellement.
    Mais je crois qu’il ne faut plus te considérer comme étranger, maintenant tu fais partie du peuple marocain.

    Merhba bik, frère !

    Reply
  8. Zineb

    Merci pour votre récit. Voilà enfin quelqu’un qui nous comprend, qui comprend notre lien avec notre Roi sans nous juger et surtout sans vouloir imposer un autre regard. Au maroc, le Roi et le peuple sont unis pour toujours.

    Reply
  9. Amer

    Bonjour cher Monsieur Jean Marc Henry. J’apprécie beaucoup votre point de vue sur le Maroc et son peuple.
    En tant que marocain, je peux vous dire que vous avez fait une très bonne analyse de ce qui se passe dans mon pays. Cette analyse tire sa crédibilité de votre impartialité voire de votre vision neutre et objective.
    Ceci dit, vous êtes tjrs le bienvenu au Maroc qui avance à pas de géants dans le calme, la quiétude et la pai . Merci à vous

    Reply
  10. naima

    C’est touchant votre recit Monsieur Jean Marc Henry. Soyez le bienvenu . Chez les marocains y a toujours dans chaque maison un grand espace appelée salle des invités et il est toujours meublé avec soin mieux que le séjour. Je pense q c’est très expressif.

    Reply
  11. M'hammed El Haydi

    Merci monsieur Jean Marc Henry pour ce beau texte qui décrit l’amour du peuple marocain envers notre cher roi que dieu le garde et notre terre le Maroc.
    Ce que vous avez écrit est réel et pure. Nous sommes fiers de notre roi et on l’aime beaucoup. Soyez le bienvenu au Maroc, nous aimons et nous acceuillons tous les gens de différentes nationalités et de différentes religions.

    Reply
  12. Houria bennani

    Rares sont les Français qui reconnaissent que Royaume du Maroc est sur la bonne voie du développement et que son decolage est bel et bien amorcé. Merci pour votre témoignage. Nous savons reconnaître et respecter les vrais amis des autres… pour ce qui est de l’ Amour du peuple marocain envers son Roi, il est tout à fait normal et legitime. Sa Majesté fait tout ce qui est en son pouvoir pour améliorer le quotidien de son peuple et le hisser au rang des grands.
    Merci sa Majesté et merci Jean Marc Henry.

    Reply
  13. Hind N

    Bonjour Jean Marc Henry.
    C est exactement ça le Maroc et les marocains. Ce n est pas comme ecrivent certains jaloux qui veulent que du mal à notre beau pays. T’es le bienvenu mrahaba.

    Reply
  14. jaouhari

    J’ai jamais été voté, religion ou politique c’est pas du tout mon fort , mais ce dont je suis sure c’est que je donnerai ma vie et pour ma famille et moi roi , pourtant je ne l ai jamais vu jamais eu besoin de lui mais il fait partie de ma vie , Merci Jean Marc Henry pour ce magnifique témoignage

    Reply
  15. Tita

    Bonjour,
    Vous avez bien perçu un côté souvent ignoré par les autres et interprété selon des considérations non contextuelle.s Bravo pour cet article à travers lequel on capte beaucoup de sentiments

    Reply
  16. Ihssan Taleb

    Merci Mr Jean Marc Henry pour c’est chaleureux mots sur le Maroc sachiez que vous êtes ici chez vous parmi nous c’est ton pays le Maroc

    Reply
  17. Zaim mohamed

    Bonjour,
    M Jean Marc Henry . Je vous prie de faire le sud du maroc c’est plus beau (ouarzazate, zagora, et, tinghir)

    Salutations

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On ne triomphe pas d'une foi vive avec des armes matérielles, mais seulement en lui opposant une foi plus forte celle de notre liberté.

Le musellement méthodique de l’opposition finit par rendre celle-ci atone et aphone. La scène politique, de ce fait, ne résonne plus que du tam-tam du pouvoir. La voix de son maître, triomphante et souveraine, efface l’opposition de tout l’espace médiatique, reléguée qu’elle est dans les arrière-cours de la vie nationale. Comme pour signifier que qui n’a plus de voix, n’a plus de poids, donc n’a plus de vie.

La prison est l'arme suspendue, telle l’épée de Damoclès, au-dessus de toute opposition. Car on peut perdre la voix et toute expression publique et continuer de jouir de la liberté d’aller et de venir. La prison devient une arme redoutable du pouvoir pour briser l’opposition et la fixer quelque part. L’opposant qui atterrit en prison est coupé de ses bases arrière. Il est à la merci du pouvoir et dans l’espace clos de la prison, loin de tout regard, son destin est assez proche de celui du mouton du sacrifice. On en fait ce que l’on veut.

Dernière arme des pouvoirs contre l’opposition, la force brutale et sauvage, avec l’intention de tuer. Les opposants, au bout du fusil et dans la ligne de mire du pouvoir ne valent pas plus que du gibier.

La fourmi est comme l'homme : seule elle est inoffensive, en petit nombre elle travaille, en grand nombre c'est un fléau contre le mal.

Si les gens savaient par quels petits hommes ils sont gouvernés, ils se révolterais vite.

Le jour où vous aurez compris que nous sommes tous égaux sans aucune distinction alors nous serons libres.
... See MoreSee Less

View on Facebook

Qui vous fait du mal a une mauvaise conception de l’amour

Évidemment, nous aimons tous les relations qui nous laissent sans voix et qui nous rendent vivants, remplis de mille sensations et d’espoir.

Les personnes qui vous font du mal ne vous méritent pas. Toute personne qui dit vous aimer et qui vous fait du mal ou vous fait pleurer ne doit faire partie de votre vie.

C’est quelque chose que nous savons tous. Pourtant, la vie nous met parfois face à des situations difficiles dans lesquelles il n’est pas toujours simple de se rendre compte de ces aspects.

Tout au long de notre vie, il y a des moments où nous tombons dans des relations affectives où, même si l’amour existe, il devient nocif et douloureux, sans qu’il y ait nécessairement de la maltraitance physique.

Qui vous fait du mal peut aussi le faire via des techniques indirectes qui mettent en branle notre équilibre émotionnel et l’estime de nous-même.

Aujourd’hui, dans cet article, nous vous invitons à réfléchir au besoin de mettre des limites et de toujours se souvenir qu’aimer, c’est donner du bonheur, car l’amour est joie et non pas souffrance.

Il y a des amours qui étouffent et d’autres qui libèrent et qui nous font nous sentir heureux et épanouis.

Et vous ? Avez-vous trouvé le format d’amour qui vous correspond ?
... See MoreSee Less

View on Facebook