real-estate-tag-line

Il y avait toujours une controverse

Il y avait toujours une controverse sur le clash que connaît la plupart des pays à propos de la différence de la religion et l’ethnie. Mais, ce conflit devient incandescent et fort pendant ces derniers années, et nous pouvons référer la cause à certaines parties sinon certains pays qui en tirent profit directement ou indirectement par semer la pagaille et le désordre religieux et ethnique.

Bien que toutes les religions appellent à la paix et la fraternité entre les nations comme cité dans le Coran : » Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez.

Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux « , Dieu a foncièrement créé l’homme pour le prêcher, procréer et coexister les uns et les autres en dépit de leurs religions, ethnies couleur ou d’autres, cependant, il paraît que l’homme a atteint l’extrême niveau de l’égoïsme et tyrannie et a perdu ainsi les plus nobles valeurs avec lesquelles il a été créé.

En dépit de tout le progrès et le développement que l’homme a pu achevé, il n’a pas pu parvenir à l’évolution en ce qui concerne le domaine des acceptions humaines, parce que le régime mondial est basé sur la force et l’autorité au lieu de l’amour, la liberté et la justice.

Il y a évidemment un ensemble de courants religieux et politiques qui pointent derrière chaque sublimation, révolte ou guerre que nous témoignons sur le niveau international et à travers la majorité des coins du monde entier, et les exemples sont trop nombreux pour les citer des génocides et crimes horribles qui inspirent une vie de jungle et non pas celle d’humains.

Est-ce que le globe est devenu plus étroit pour que les êtres humains s’entretuent ?

Ma question peut sembler assez naïve, mais je crois que la réponse sera plus ou moins difficile car nous ignorons en réalité pourquoi l’homme se penche vers le mal au lieu du bien ?
Pourquoi il cherche le contrôle au lieu de la mutualité ?
Et pourquoi la haine et la séparation au lieu de l’amour et la coexistence ?

Il me semble que le régime mondial est très compliqué au point de ne pas assimiler les intentions des grandes puissances qui dirigent le monde entier, néanmoins, le visible bien entendu, démontre clairement que l’argent et le pouvoir sont les moniteurs essentiels de tout que cela concerne la religion ou d’autres, et comme a dit Malcolm X : »tu ne peux séparer la paix et la liberté parce que personne ne peut vivre en paix s’il ne se jouit pas de sa liberté « .

La liberté et surtout celle de la religion est la base de la paix que ce soit entre les nations, les minorités ou d’autres. Il faut respecter la religion parce que, en premier lieu, la religion est comportement et c’est une grande valeur puisqu’elle relie l’homme avec son créateur, il faut également que l’homme respecte l’autrui, sa religion, son opinion, son apparence ou ses origines parce que la relation entre les êtres humains n’est gouverné que par l’amour et le respect et rien d’autre si on veut vraiment vivre comme race humaine et coexister dans cet univers sans déformer notre essence naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 days ago

Jean Marc Henry

"Écoutons notre cœur en permanence pour maîtriser notre vie"

Toute notre vie est conduite par des sentiments et des inspirations. Si nous parvenons à les capter, à écouter notre cœur en permanence, nous pouvons maîtriser notre vie. La méditation du cœur est cet exercice qui consiste à ajuster précisément le cœur et le mental.

Je pense affirmer après avoir côtoyé et examiné certains cas à la lumière, que ceux qui iront au ciel sont ceux qui ont un cœur d’amour et un cœur simple. Je pense aussi affirmer sans trop me tromper, que ces deux caractéristiques manquent cruellement aujourd’hui. Les hommes sont très compliqués et très souvent plongés dans la haine.

L’homme souffre à cause de sa vanité et de son manque d’amour. L’homme cherche constamment la complication, même inconsciemment.

Enfin, les personnes simples sont des personnes reposantes pour leur entourage. Vivre simplement n’est pas un péché ni un signe d’échec. Une personne simple selon Dieu est une bénédiction. Nous savons pertinemment qu’il est difficile d’être simple à l’aune de notre époque où le monde nous convie constamment à l’inverse. Mais c’est un don que Dieu donne d'avoir un coeur.

« Revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d’humilité, de douceur, de patience »

L’endurance et le caractère ne sont guère faciles à obtenir. Ils sont forgés dans l’adversité, nous donnant la force de persévérer et de prouver notre fidélité dans la douleur. Comme le dit l’Écriture, « Si tu faiblis au jour de la détresse, ta force n’est que détresse » .

Pour moi, l'homme est prédisposé à la bonté du coeur, mais faire grandir son empathie relève toujours de son libre choix.

La bonté du coeur est une flamme qu’on peut cacher, mais qu’on ne peut jamais éteindre.
... See MoreSee Less

View on Facebook

6 days ago

Jean Marc Henry

La souffrance, est-elle la condition nécessaire pour comprendre la vie ?

Dans la vie des Hommes, l'utopiste occupe une place particulière. Sa vision douloureuse de l'humanité en fait à la fois sa victime et son représentant.

L'utopiste s'inspire de ses propres douleurs pour les transposer à d'autres personnages ou bien, il exprime son propre mal-être d'un monde en décadence.
La douleur personnelle d'un utopiste constitue la trame de sa vie. Car un l'utopiste n'est inspiré que par ce qui le touche.

Nous parlerons des maux de société, celui-ci cherche parfois à défendre une cause ou à dénoncer une situation. L'utopiste cherche en quelque sorte à exprimer sa souffrance. Être utopiste, c'est aussi lutter contre les maux de la société. Certains puissent leurs sources d'inspiration dans l'actualité de leurs temps et prennent parti pour une cause religieuse, politique ou morale.

La souffrance est souvent le support de la création, et se trouve même à son origine. Lorsque la douleur pousse l'utopiste à écrire, il est à même d'analyser sa propre souffrance et peut-être d'en guérir, par le biais de l'écriture, mais aussi de la partager avec ses lecteurs pour alléger son fardeau.

Il ne faut jamais cesser de se questionner sur nos valeurs. Pour cela, nous devons, lire, discuter avec les gens et surtout apprendre d'eux. Chaque échange doit permettre d'affirmer notre personnalité, nous questionner et nous permettre de nous remettre en question. Et quand nos traits de caractère déplaisent, on se doit d'apprendre à accepter et tenter de se bonifier. On doit apprendre de nos forces, mais aussi de nos faiblesses.

C'est beau de voir une personne vibrer de passion pour quelqu'un ou quelque chose. Les valeurs font parties de cette beauté tant recherchée : l'honnêteté, la générosité, les valeurs familiales, l'ouverture d'esprit, l'amour de la paix...

Pour certains, « utopique » veut dire impossible ; pourtant, l’utopie a pour ambition d'élargir le champ du possible, et d'abord de l'explorer. La capacité à rêver à un monde meilleur peut en effet se révéler une source de bénéfices tangibles et observables dans le réel avec des cœurs de bonne volonté.

Quels sont aujourd’hui les rêves, les idéaux, les utopies, qui peuvent nous rendre de l’espoir ?

Comment pouvons-nous utiliser notre capacité à « rêver pour » ceux qui ont perdu l’espoir ?
... See MoreSee Less

View on Facebook