real-estate-tag-line

Chers Frères et Sœurs, Chers Amis de l’Islam, Musulmans, Musulmanes

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

Chers Frères et Sœurs,
Chers Amis de l’Islam,
Musulmans, Musulmanes,

L’Islam a immensément contribué à la riche tradition de solidarité, de paix et de vivre-ensemble.

Puisse Allah nous aide à protéger ces valeurs si précieuses, et à les transmettre aux générations futures !
En ce vendredi marquant du Mawlid, marquant la naissance du prophète Muhammad (paix et salut â son âme), je vous invite à cultiver un esprit de cohésion, de paix, de pardon et surtout de discipline dans le travail.

On passera nombreux de nos jours à faire des plans de développement personnel, des projets à fort succès, mais sans le travail et la discipline dans un climat apaisé, tout ne sera que du verbiage.

Apprenons à agir sans forcément beaucoup de bruit tout en restant dans la prière et DIEU fera retentir notre travail à travers les résultats.
Mes pensées sont tournées vers vous en ce jour du Mawlid, en méditant ce beau texte de la 19ème Sourate Maryam, en son verset 76:

« Allah accroît la rectitude de ceux qui suivent le bon chemin, et les bonnes œuvres durables méritent auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et une meilleure destination »

La rectitude, c’est le fait d’être droit dans ses pensées et ses actes. De veiller à ne léser aucun homme. Quel idéal élevé! Si élevé que certains préfèrent lui tourner le dos. En pure perte!

Ce texte pour moi est profond et nous instruit que c’est en persévérant dans la voie de la justice, de la vérité et de la bonté partagée que Dieu nous rend meilleurs. Autrement dit, IL nous élève lorsque nous agissons, non pas pour les petits intérêts de notre personne ou de notre clan, mais pour toutes les générations futures. Que Dieu nous aide à incarner tous les jours davantage cette exigence! Balayons chacun à sa propre porte.

Les « œuvres durables » sont celles qui protègent et soulagent le pauvre, le malade, l’orphelin, la veuve, l’étranger, le malade, l’ignorant. Et non celles qui enrichissent davantage les riches, enorgueillissent davantage les puissants, ou endurcissent le cœur des vaniteux.

Auprès de Dieu, ne compte que ce que nous avons accompli par amour du Bien. Sans petits calculs personnels. Et notre récompense vient seulement de ce dépassement de nous-mêmes.

Si nous aimons Dieu, nous ne condamnerons jamais les innocents! Si nous aimons Dieu, nous chérirons la justice et la paix, comme la prunelle de nos yeux, car toutes les autres joies de la terre découlent de la quiétude qui vient de ces valeurs fondamentales! Si nous aimons Dieu, nous devons pratiquer le sublime secret du pardon qui délivre de toutes les chaînes ténébreuses!
Puisse Allah sonder nos cœurs et accroitre en nous la bonté, la droiture et l’amour du prochain selon notre sincérité!

Bon vendredi de Mawlid dans la prière et la purification à toutes et tous!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loin de moi le malheur

Quand je vois une guerre au journal télévisé, je suis écoeuré.

Quand je regarde une vidéo choquante, je me sens outré.
Quand je lis un article décriant tout le malheur du monde, je compatis faiblement.
Quand j’entends parler de la somme d’horreurs commises autour de moi, je suis ulcéré.
Quand je comprends que ma planète est en train de mourir, je ne fais que de le constater ou de critiquer passivement les fautifs.
Quand je sais qu’on ne fait que de nous mentir, je ferme mes oreilles.

Tous nous nous sentons concernés par la situation de notre monde. Jamais nous n’avons été autant informés et de manière si rapide. Nous savons tous ce qui se passe à l’autre bout du monde quasiment en temps réel. Mais qu’en est-il de notre proche entourage ? Notre voisin est-il dans le besoin ? Notre voisine mange-t-elle à sa faim ? Leurs enfants ont-ils des problèmes de santé ? Cela nous ne le savons pas, ou nous ne préférons pas le savoir…

Fermons-nous les yeux en préférant au malheur voisin l’immatérialité de l’image ?
Sommes-nous devenus à ce point égoïstes à ne plus tendre la main au malheur qui nous entoure ?
Sommes-nous devenus des êtres sans âme, manipulés par les media ?
Suffit-il d’envoyer une carte de l’Unicef au nouvel an pour se donner bonne conscience ?

On préfère pleurer à chaudes larmes devant un écran que d’avoir à affronter la triste réalité qui nous entoure.
... See MoreSee Less

View on Facebook

Reste loin de la colère, car la colère nous jette dans l'abîme des enfers.

- La patience avec la famille c'est l'amour.
- La patience avec les autres c'est le respect.
- La patience avec soi-même c'est la confiance.
- La patience avec Dieu c'est la foi.

Chaque épreuve dans notre vie nous rend amers ou meilleurs.
Chaque problème vient pour nous détruire ou nous construire.
Le choix est le nôtre, que nous soyons victimes ou victorieuses.

Les belles choses ne sont pas toujours bonnes, mais les bonnes choses sont toujours belles.

Le bonheur te rend tendre, mais aussi être tendre donne le bonheur.
Qui juge avant la colère est un sage, car de tous les conseillers la colère est le pire.
... See MoreSee Less

View on Facebook