real-estate-tag-line

L’amour, la tolérance et la paix sont des beaux termes , faciles à prononcer, nous en utilisons presque quotidiennement dans notre vie, et nous conseillons les autres de les adopter comme valeurs et principes. Mais la réalité cache autre chose ou plutôt d’état de choses. A vrai dire, la réalité qu’on vit n’a rien avoir avec ces hautes valeurs sauf ce que Dieu a épargner.

Aujourd’hui, les êtres humains ont perdu leur essence humaine et leurs valeurs sublimes et ont suivi leurs plaisirs et désires que ce soit matériels ou morals, ils ont, en effet, concentré leurs objectifs sur leurs propres intérêts personnels. L’égoïsme est devenu le mécanisme qui les dirige et qui naturalise leurs attitudes.
Bien que toutes les religions aient appelé à l’amour, la fraternité et la paix, les gens ont perdu le chemin qui mène à ces valeurs importantes, et par conséquent, ils sont tombés dans la confusion des notions des valeurs et ont choisi de vivre dans un univers gouverné par le pouvoir, l’argent , les intérêts et d’autres.

Prenant l’islam, comme exemple, qui est réellement, une religion de paix, d’amour de tolérance et de fraternité selon le coran : » Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez.Le plus noble d’entre vous, au près d’Allah, est le plus pieux « verset 23 surat Alhujurat. Allah a créé l’univers et lui a donné l’ordre de s’aimer et coexister depuis Adam, il a insisté qu’il n’y a pas de distinction entre ni les nations, ni les tribus ni les couleurs ni les langues ni les ethnies, seulement l’amour est la base de tout .

L’islam est paix selon le coran : » Et nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers.  » Alanbia verset 107.
Il y a une sorte de malentendu et de fausse idées sur la réalité de l’islam, depuis la prophétie islamique, on a jamais forcé quelqu’un a se convertir à l’islam et cela par le témoignage du coran: « à vous votre religion, et à moi ma religion « surat Alkafirun .ue personne veut contrôler l’autre et l’obliger et lui imposer ses convictions et ses idées ce qui a engendré la haine, le mépris, et la discrimination, et comme retombées fatales, le terrorisme est nes comme une réalité qu’on vit tous les jours, et on témoigne ses victimes dans tous les coins du monde plus les carnages, les massacres des minorités, les guerres civiles et les cellules terroristes répandus sur tous l’univers.
Les gens ont perdu les sentiments et leurs nature adamiques , ils ressemblent plus aux animaux qu’aux êtres humains, ils ont tombés très loin sous l’esclavage du pouvoir, et du matérialisme oubliant le but réel de leur existence.

L’amour dans l’islam est une vérité de foi et l’origine des origines religieuse comme le hadith a dit : »la religion est une attitude  »
Le monde souffre du problème de manque d’amour et de fraternité qui a poussé l’homme a ignorer son humanité, parce qu’il vit pour lui-même ou les autres vivent pour lui. Plus l’homme s’éloigne du chemin de Dieu, plus la haine et l’hostilité progressent entre les humains car leurs intérêts s’opposent.
Les êtres humains ont un esprit qui réalise et un coeur qui aime, une fois que la balance des deux disparaît, leurs personnalités deviennent dangereuses et ont besoin de se soigner pour les rétablir de nouveau.

La coexistence est interpellé par tous les religions, c’est une sorte de solidarité qui est construite sur la confiance et le respect afin de trouver une entente entre tous les différents côtés , et s’entendre sur les mêmes buts et les mêmes intérêts tout en travaillant pour le bien commun et loin de toues profanations des religions ou des lieux sacrés. Selon le coran, la coexistence est le seul moyen de vivre en paix, fraternité et d’atteindre les buts grandioses que l’humanité cherche « O, les croyants! Entrez en plein dans l’islam et ne suivez point les pas du diable. . »Albaqara. »O gens du livre, venez à une parole commune entre nous et vous. .. » C’est une invitation claire à la coexistence et la paix pour un monde meilleur et une humanité honorée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 days ago

Jean Marc Henry

"Écoutons notre cœur en permanence pour maîtriser notre vie"

Toute notre vie est conduite par des sentiments et des inspirations. Si nous parvenons à les capter, à écouter notre cœur en permanence, nous pouvons maîtriser notre vie. La méditation du cœur est cet exercice qui consiste à ajuster précisément le cœur et le mental.

Je pense affirmer après avoir côtoyé et examiné certains cas à la lumière, que ceux qui iront au ciel sont ceux qui ont un cœur d’amour et un cœur simple. Je pense aussi affirmer sans trop me tromper, que ces deux caractéristiques manquent cruellement aujourd’hui. Les hommes sont très compliqués et très souvent plongés dans la haine.

L’homme souffre à cause de sa vanité et de son manque d’amour. L’homme cherche constamment la complication, même inconsciemment.

Enfin, les personnes simples sont des personnes reposantes pour leur entourage. Vivre simplement n’est pas un péché ni un signe d’échec. Une personne simple selon Dieu est une bénédiction. Nous savons pertinemment qu’il est difficile d’être simple à l’aune de notre époque où le monde nous convie constamment à l’inverse. Mais c’est un don que Dieu donne d'avoir un coeur.

« Revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d’humilité, de douceur, de patience »

L’endurance et le caractère ne sont guère faciles à obtenir. Ils sont forgés dans l’adversité, nous donnant la force de persévérer et de prouver notre fidélité dans la douleur. Comme le dit l’Écriture, « Si tu faiblis au jour de la détresse, ta force n’est que détresse » .

Pour moi, l'homme est prédisposé à la bonté du coeur, mais faire grandir son empathie relève toujours de son libre choix.

La bonté du coeur est une flamme qu’on peut cacher, mais qu’on ne peut jamais éteindre.
... See MoreSee Less

View on Facebook

6 days ago

Jean Marc Henry

La souffrance, est-elle la condition nécessaire pour comprendre la vie ?

Dans la vie des Hommes, l'utopiste occupe une place particulière. Sa vision douloureuse de l'humanité en fait à la fois sa victime et son représentant.

L'utopiste s'inspire de ses propres douleurs pour les transposer à d'autres personnages ou bien, il exprime son propre mal-être d'un monde en décadence.
La douleur personnelle d'un utopiste constitue la trame de sa vie. Car un l'utopiste n'est inspiré que par ce qui le touche.

Nous parlerons des maux de société, celui-ci cherche parfois à défendre une cause ou à dénoncer une situation. L'utopiste cherche en quelque sorte à exprimer sa souffrance. Être utopiste, c'est aussi lutter contre les maux de la société. Certains puissent leurs sources d'inspiration dans l'actualité de leurs temps et prennent parti pour une cause religieuse, politique ou morale.

La souffrance est souvent le support de la création, et se trouve même à son origine. Lorsque la douleur pousse l'utopiste à écrire, il est à même d'analyser sa propre souffrance et peut-être d'en guérir, par le biais de l'écriture, mais aussi de la partager avec ses lecteurs pour alléger son fardeau.

Il ne faut jamais cesser de se questionner sur nos valeurs. Pour cela, nous devons, lire, discuter avec les gens et surtout apprendre d'eux. Chaque échange doit permettre d'affirmer notre personnalité, nous questionner et nous permettre de nous remettre en question. Et quand nos traits de caractère déplaisent, on se doit d'apprendre à accepter et tenter de se bonifier. On doit apprendre de nos forces, mais aussi de nos faiblesses.

C'est beau de voir une personne vibrer de passion pour quelqu'un ou quelque chose. Les valeurs font parties de cette beauté tant recherchée : l'honnêteté, la générosité, les valeurs familiales, l'ouverture d'esprit, l'amour de la paix...

Pour certains, « utopique » veut dire impossible ; pourtant, l’utopie a pour ambition d'élargir le champ du possible, et d'abord de l'explorer. La capacité à rêver à un monde meilleur peut en effet se révéler une source de bénéfices tangibles et observables dans le réel avec des cœurs de bonne volonté.

Quels sont aujourd’hui les rêves, les idéaux, les utopies, qui peuvent nous rendre de l’espoir ?

Comment pouvons-nous utiliser notre capacité à « rêver pour » ceux qui ont perdu l’espoir ?
... See MoreSee Less

View on Facebook